Saturday, 10 October 2015

Sécuriser son utilisation d'Internet

J'ai donné aujourd'hui à la Maison Pour Tous, dans le cadre des Expériences Numériques, une conférence intitulée « Sécuriser son utilisation d'Internet ». J'y ai parlé de ressources, notamment d'add-ons pour Firefox, avec une flopée de liens. Voici donc un résumé de cette conférence, et surtout l'intégralité des liens que j'y ai partagé. Et avant cela, voici le lien vers les slides de la présentation.

Tout d'abord, j'ai évidemment recommandé l'utilisation du navigateur Firefox. Pour le télécharger, direction le site de Mozilla. Voici même un lien direct pour le télécharger. Une fois téléchargé, il faut l'installer, procédure qui varie en fonction de votre système, je laisse donc à chacun la responsabilité de le faire.

Vous avez donc maintenant votre Firefox, et vous vous apprêtez à naviguer sur le World Wide Web. Voici une liste d'extensions que je vous conseille d'installer afin d'être plus en sécurité.

HTTPS Everywhere

Cette extension permet de forcer l'utilisation du protocole sécurisé HTTPS sur tous les sites qui le supportent. Cela vous assure qu'une majorité de vos connections seront sécurisées, chiffrées, et avec un interlocuteur certifié.

Pour l'installer : https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/https-everywhere/

Web Of Trust

Le « Web de Confiance » est basé sur une évaluation communautaire des sites que vous visitez, et va vous avertir lorsque vous visitez un site qui a mauvaise réputation, en vous en expliquant les raisons. Un excellent moyen de ne pas se faire piéger par des sites crapuleux.

Pour l'installer : https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/wot-safe-browsing-tool/

Lightbeam

Pour se rendre compte de l'étendue du tracking dont nous sommes la cible, rien de mieux qu'un beau schéma. Lightbeam affiche un graphe représentant les sites sur lesquels vous êtes allés, volontairement, ainsi que tous les autres services avec lesquels votre machine a communiqué, sans que vous n'ayez rien demandé. Ça vous permettra de constater que certains acteurs savent énormément de choses sur votre vie en ligne.

Pour l'installer : https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/lightbeam/

uBlock Origin

Une fois que vous avez constaté qu'on vous tracke en ligne, vous voudrez vous en protéger. Voici donc uBlock, extension qui, non content de bloquer les publicités (le Web sans pub, c'est bien mieux ! ), va également bloquer toutes ces requêtes inopportunes. C'est une extension très légère, et très puissante : vous pouvez le configurer pour bloquer tout type de contenu.

Pour l'installer : https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/ublock-origin/

Autres ressources

J'ajoute également ici quelques articles et autres liens qui m'ont aidés dans la création de la conférence, et qui présentent de bonnes options pour approfondir le sujet.

Tuesday, 20 January 2015

Le cadeau payant de Mediapart

Pierre-Alain est abonné à Mediapart. Je ne le suis pas. Ce matin, voulant que je lise un article publié sur leur site et réservé aux abonnés, il m'a fait « cadeau » de cet article. J'ai donc reçu, dans ma boite email, un lien me permettant d'accéder à l'intégralité de l'article. C'est plutôt bien de la part de Mediapart d'avoir mis en place une telle fonctionnalité, et c'est très gentil à Pierre-Alain de me partager cet article. Sauf que, évidemment, il y a un « mais ». Dans l'email que j'ai reçu, juste au dessus du lien, se trouve le texte suivant :

Veuillez cliquer sur son titre ci-dessous pour accéder à l'article qui vous est offert. Ce faisant, vous autorisez Mediapart a vous tenir informé de ses publications. Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée.

Ai-je bien compris ? Je suis donc sommé de payer, avec une donnée personnelle (mon adresse email, et l'autorisation de m'y contacter), pour accéder à ce qui est présenté comme un cadeau. Il est bien précisé qu'il m'est « offert ». En échange de mon consentement à me faire spammer. Donc il n'est pas si offert que ça. Certes je n'ai pas eu à donner d'argent pour consulter l'article en question, mais j'ai du donner de mes données personnelles.

Je suis un peu choqué par cette pratique, et d'autant plus de la part de Mediapart pour qui j'ai la plus grande estime. Nous sommes de plus en plus conscients de la valeur des données personnelles. On voit ce que peuvent en faire les gouvernements, leurs agences ou les mastodontes. Les actions récentes de Framasoft avec sa campagne « Dégooglisons l'Internet », Tristan Nitot qui écrit un livre sur le sujet, ma prochaine conférence à Expériences Numériques et les très nombreuses initiatives que j'oublie sont autant de pas vers une société numérique plus respectueuse de ses citoyens. Je trouve dommage que Mediapart fasse ce faux-pas. Et je trouve dommage d'avoir eu l'impression que mon ami a vendu mon adresse email pour m'offrir un cadeau, alors qu'il paye en monnaie sonnante et trébuchante le droit d'utiliser cette fonctionnalité.

Monday, 4 November 2013

Où est mon shaarli ?

Il est là !

Shaarli, un petit logiciel Web créé par sebsauvage, est un outil de "bookmarking", à l'origine censé être un concurrent libre et auto-hébergé de delicious. Sauf qu'avec la puissance du RSS et du libre arbitre, les gens (dont sebsauvage lui-même) se sont mis à l'utiliser plus comme un outil de partage de liens, un peu comme on utilisait twitter à l'origine (avant que ça ne soit pollué par des conversations futiles). Le tout est installable sur n'importe quel serveur Web (c'est codé en PHP), ça se configure très facilement et ça s'utilise tout aussi facilement. Pour plus d'informations, visitez la page Shaarli sur le wiki de sebsauvage.

Et pour le plaisir, les shaarlis des copains :

waldo-y-u-no.jpg

Et si vous en connaissez des qu'ils sont biens, qu'ils sont bons, qu'ils sont plein de bonnes choses, n'hésitez pas à les partager dans les commentaires.

Monday, 8 February 2010

Un design flambant neuf pour ideonimbus

Dire que j'ai créé ce billet le 23 juillet 2009... Et que je le publie le 8 février 2010 ! Il s'est donc passé plus de 6 mois depuis mes premières recherches sur le nouveau design d'ideonimbus et la fin de son intégration... 6 mois durant lesquels je n'ai à peu près rien fait, pris entre mes cours, le travail, les exams, et d'autres priorités. Et 6 mois durant lesquels il faut avouer qu'ideonimbus a beaucoup stagné. 

Mais tout ceci est terminé ! Oui Madame ! Oui monsieur ! Parce qu'aujourd'hui, le nouveau design d'ideonimbus est en ligne !!! 

Aperçu du nouveau design d'ideonimbus

Bien entendu, je n'allais pas vous livrer un nouveau design comme ça, dans le vent. Vous découvrirez donc sur ideonimbus une nouvelle idée, orientée technologie et Internet, intitulée : Carte d'identité numérique ! Je vous laisse vous rendre sur le site pour savoir de quoi il en retourne. 

Et pour finir, si vous ne savez pas ce qu'est ideonimbus, je vous invite à lire mon billet de présentation : Et si on partageait nos idées ? Ouverture d'ideonimbus.fr, site de partage d'idées et de concepts et mon billet Ideonimbus : Réponse à l'argument du vol des idées.

J'espère voir vos plus belles idées d'ici peu sur ideonimbus.fr ! :)

Friday, 22 January 2010

Sauvez la Quadrature du Net

Bonjour à tous ! 

Si vous avez suivi l'actualité de l'Internet ces derniers temps (en fait, ces deux dernières années), vous n'avez pas pu passer à côté de mots-clés comme HADOPI, LOPPSI ou encore récemment ACTA. Les deux premiers sont des (projets de) lois, le troisième est un projet de traité entre plusieurs gouvernements. 

Je n'ai pas le temps aujourd'hui de vous présenter précisément ces trois monstruosités, mais j'envisage dans un avenir assez proche de rédiger plusieurs billets sur le sujet. L'Internet est un sujet complexe, et les attaques qu'il subit en ce moment le sont encore plus. Je compte donc essayer de vulgariser tout ceci, dans le but que ces problématiques (devrais-je dire problèmes ?) soient compréhensibles par mes amis non-informaticiens, afin que chacun puisse prendre conscience de ce qu'on essaye de faire à l'Internet. 

They wanna destroy the Internet

Tout de même, pour vous situer globalement la situation, les hommes politiques au pouvoir, en France et ailleurs (mais surtout en France), essayent par tous les moyens possibles de détruire l'Internet, pour revenir à un réseau plus proche de notre vieux Minitel. Le but ? Contrôler l'Internet, et donc contrôler les citoyens. Et ce qui est en train d'arriver (et qui est même déjà là avec HADOPI) est une atteinte très claire à nos libertés.

C'est donc pour défendre les citoyens internautes libres que s'est fondée il y a bientôt deux ans une association nommée La Quadrature du Net. Les bénévoles de La Quadrature effectuent diverses actions en France et en Europe, s'opposant aux projets dangereux, proposant des solutions alternatives, etc. Je vous invite vivement à consulter leur site pour mesurer toute l'ampleur de leur action. 

Venons-en maintenant au coeur du sujet : la Quadrature du Net, comme toute association, a besoin d'argent pour survivre, ne serait-ce que pour que les personnes à plein temps puissent vivre. Or, cette association, si elle vous défend, ne gagne pas d'argent : elle compte donc uniquement sur les dons des citoyens. Et Benjamin Bayart, qui gère la partie trésorerie de la Quadrature, a lancé hier un appel clair et simple : la Quadrature du Net n'a pas d'argent, et sans argent, elle ne peut plus continuer

Défendez vos libertés, donnez à la Quadrature !

Soyons clairs : la Quadrature du Net est nécessaire, aujourd'hui, pour la protection de nos libertés sur l'Internet. Depuis deux ans, les membres de cette association ont abattu un travail énorme, de façon bénévole, pour la défense de NOS libertés à tous ! Si nous voulons rester libre, et pourvoir continuer à utiliser un Internet non-filtré, non-surveillé, non-bridé, un Internet neutre (et en réalité, le seul véritable Internet, toute autre définition de l'Internet n'a absolument aucun sens), nous nous devons d'aider cette association. Nous, les citoyens internautes, devons protéger nos libertés, et financer la Quadrature du Net est une excellente façon de le faire. 

En donnant de l'argent à la Quadrature du Net, vous vous assurez que des personnes compétentes et motivées continueront à combattre pour qu'on vous respecte, pour que vos libertés ne soient pas bafouées. Tous les dons sont bons à prendre. Parce que notre liberté est une priorité, sur Internet comme partout.

Donc : Soutenez la Quadrature du Net, Donnez !

Liens : 

Passez une bonne journée ! 

Edit : Ils en parlent aussi... 

Wednesday, 19 August 2009

Ideonimbus : Réponse à l'argument du vol des idées

Bien le bonjour amis lecteurs !

Comme vous devez le savoir, j'ai lancé il y a quelques temps le site ideonimbus.fr, dont le but est de favoriser le partage d'idées. Or, il se trouve que souvent, lorsque je présente ce projet, on me répond que "c'est parfait pour se faire piquer ses idées". Comme j'en ai un peu marre de répondre à chaque fois la même chose, je vais rédiger ici ma réponse. Ça va également me permettre de revenir un petit peu sur l'idéologie d'ideonimbus...

Continue reading...

Thursday, 13 August 2009

Programmateur, compte Twitter participatif sur le thème de la programmation

Salutations !

Aujourd'hui, je vous présente mon nouveau site : Programmateur, une application permettant l'utilisation collective du compte twitter du même nom.

Continue reading...

Friday, 17 July 2009

XP-Dev, un serveur SVN de 1,5 Go pour... 0 € !

Bien le bonjour !

Depuis que j'ai découvert Subversion (SVN) et son utilisation pendant mon stage l'année dernière, je ne peux plus m'en passer. Je n'envisage plus de travailler sans un système de gestion de versions, même pour les projets les plus minimes. SVN, pour les non-connaisseurs, permet en effet de gérer ses codes sources en les centralisant sur un serveur, et en conservant une copie de toutes les différentes versions des fichiers qui ont existé. Je disais d'ailleurs, dans mon article intitulé « Quelques erreurs de gestion de projet », que ne pas utiliser de système de gestion de versions était une grave erreur... Il y a donc plusieurs avantages : tout d'abord, vous pouvez toujours revenir en arrière si jamais vous faites une bêtise, vous facilitez grandement le travail collaboratif, et enfin vous centralisez vos données, vous permettant de les récupérer depuis n'importe où.

Continue reading...

- page 1 of 3