Play Kawaii Killer, a horrible cuteness genocide game

Kawaii Killer, the first game of Tabemasu Games, is now out and playable on Android and iOS! Why am I writing about this game? Because it is the first commercial game of my friend Aurélien! He started as an independent game developer last year, and worked hard on making this Jam game a top-quality mobile game.

So what is this game about? You are a trapper going through his forest, and you want to kill as many animals as you can, as fast as possible. Each animal requires a different gesture to be killed, and it obviously gets more and more complex. If you are a sensitive person, or a friend of the animals, maybe you won't enjoy that game much, because those poor little things die in horrible manners… A lot of blood will be shed under your fingers! Be ready for a gory journey!

Maybe you have seen Kawaii Killer before: it was one of the best games created during the Game Dev Party Jam #3, back in 2012. Aurélien worked with a team of 5 people to build this very fun and enjoyable game. You can still find it here. Apart from the fact that the game has been rebuilt from scratch, much has been added since the Game Jam: new stages, new enemies, difficulty levels, a story, achievements and badges… If you have a smartphone and like killing cute animals, you should definitely try this game out. You can buy it from Google Play, the Apple App Store, or you can get it DRM-free from the Humble Store.

Not convinced yet? Well, take a look at the release trailer:

As a side note, I must say I am very happy that Aurélien, Fred and Vincent, the 3 guys who made this game, met during Jams organized by the Game Dev Party association. It's a proof that those events are useful to our community and help the video game industry in Lyon. Heck, Aurélien was an amateur game creator and now he has released a commercial game, isn't that awesome? So, let's keep rocking with the GDP, and let's keep building awesome video games in Lyon!

...

About Socorro

I have been working on Socorro for about 3 years now. It was about time that I started talking about it on this blog! With this first post, I am inaugurating 2 new tags, socorro and mozilla. I'm also going to add a language tag to my posts, so each new post will either be en or fr. This way, you can choose more accurately what kind of content you want to read from this blog. The previous links on the tags lead to the filtered Atom feeds, and I will add the mozilla feed to the Planet.

So, what is Socorro?

  1. a planet in the Star Wars universe
  2. a city in Brazil
  3. an island in Mexico
  4. a server to process breakpad crash reports

All of those are true, but as you guessed (I hope! ) we will only consider the last option. So basically, Socorro is a software that collects, processes and stores crash reports generated by breakpad. We use breakpad in our desktop software such as Firefox, Firefox for Android, Thunderbird and FirefoxOS. We then have a Web interface that shows information about the stability our those software, and we call it crash-stats. As usual with Mozilla, most of the information on this site is public, the only exceptions being sensitive data like email addresses, URLs, etc.

Most of Socorro's code base in written in Python. The back-end is raw Python based on a tool called configman, developed by my colleagues Lars and Peter, that handles the configuration and is used as a dependency injection system. It allows Socorro to be very modular, and to add or remove components easily without changing any code. We use 3 different databases:

  1. HBase is the primary storage and is there for data consistency (it contains all the data we receive and process and must never lose data)
  2. PostgreSQL is used as the main source of data for the UI (it contains all the processed data and has a lot of materialized views with various computed information)
  3. elasticsearch is used as the secondary source of data for the UI, mainly for everything related to search. This is what I have been mainly working on.

The Web app is based on Playdoh, Mozilla's customized django framework. We have more and more javascript, mostly using jQuery, but it's a bit chaotic at the moment.

Interested in contributing?

If Socorro sounds like a good project to you and you would like to participate, we would be very happy to hear about you! There are a few places where you can start:

You can also join us in Mozilla's IRC server, channel #breakpad. There are a good variety of bugs to fix on Socorro, from pure front-end work to complex back-end Python problems. And if Socorro is not your thing but you still want to help Mozilla fulfill its mission, you can take a look at whatcanidoformozilla.org!

...

Play Michel in Hell, our Ludum Dare 29 game!

Last year, my friend Aurélien invited me to participate with him and a few other friends in the Ludum Dare, for the 26th edition. We made a Flash game, which is probably why I didn't write about it (how could I face my Mozilla colleagues after making a Flash game? ). It's called Sniff and it's about a drug dealer that needs to deliver its magical powder to his customers. As those customers are in a night club, you will need to use the music to find your way through the town. Beware of the cops that want to catch you, and beware of not using the different powers the drug gives you...

Play Sniff

This blog post is not about Sniff, though. After having only organized, and not participated, in our last Game Dev Party Jam, I felt a bit frustrated and really wanted to work on a game. So I called a few friends and invited them to join me for the Ludum Dare 29 weekend. 4 of them answered, and we had a team! Caroline joined us as our graphics person, Pierre-Etienne would take care of all music things, while Maxime and Rémi would join me on the programming of the game.

michell.jpg

The tale of Michell

The theme of this edition of the Ludum Dare was "Beneath the surface". I was not much inspired by it, but I dislike multi-words themes in general. After about 3 hours of brain-storming, we decided to go for a tower defense game, with a bit of Hack 'n Slash in it. The idea was for the player to defend against troops sent from hell: Michell, the hero, peed on Lucifer's flowers, and that didn't make him happy at all. So Lucifer decided to send all his troops to kill him! But Michell is no mere hero, he is a magician that can grow strong plants to help him.

So, there you are on a small platform. Demons will be appearing around that platform in waves, and they will attack you. You can either fight them directly by clicking on them if you can reach them, but that is dangerous. Your other solution is to use your magic to grow powerful plants to help you. Click on a button at the bottom or use the shortcuts, then place your tower. The only limit is that you need to go close to where you want to build the tower, and wait until it is fully grown before you can do something else. The first tower is a bit weak and attacks enemies. The second one is more resilient, but it only slows them down.

Play Michell in Hell

This is the current version of the game. We continued developing the game after the end of the Ludum Dare, and have fixed some pretty big bugs. We also added more content (the second tower, the boss, sounds... ). If you want to see what the game looked like at the end of the weekend, you can play the Ludum Dare version.

The Ludum Dare 29 is now over, and we have the results of the voting. People liked our game, it seems, as we got only above-average marks. Unsurprisingly, the graphics and audio were what people liked the most! Overall we had slightly worst marks than for Sniff, but that doesn't surprise me: the game was less polished at the end of the weekend, with some annoying bugs. I hope people had played the updated version instead, but I realized only too late that I could edit the entry. Anyway, here are our ratings for the Jam competition!

ld29-ratings.png

Notes about Phaser

We used the Phaser game engine for this jam. I had played a little with it before, and I thought it was pretty cool and complete / stable enough. As usual, this assumption was stressed a lot during the weekend! Overall I am satisfied with it, the performance of the game is pretty good, the engine was quite easy to use, and the code of the engine itself is pretty clean. However, here are a few things that I didn't like or feel could be improved.

Documentation. That's the key for every developer facing code. If it isn't correctly documented, it's going to be very hard to use, people will get frustrated and the software will slowly die, or never get used at all. In the case of Phaser, discovery of features was the most difficult thing. I realized several times during the weekend that some things I had coded were already built inside the engine. That is frustrating, especially when coding in limited time like in a Jam. The API documentation was very complete and pretty good in my opinion, but it could do with some work on the search features.

Some things are still buggy, or at least did not behave like we expected them to. For example, we struggled a lot with the physics, and especially with the collision system. Sometimes collisions just stop working if you make objects unmovable. Objects push each others by default when colliding. And there are few incoherences in the collision functions that I would like to fix whenever I can find the time to open a pull request to Phaser...

The groups feature was the most misleading thing we used during the weekend. What we didn't know at first was that groups define the order in which objects are displayed. That's cool, but. If your Game object contains groups, those groups will be displayed in the order they are in Game. That's probably expected and a good behavior, but as we used groups for logical grouping (enemies together, towers together... ) and not for display grouping, we ended up with a messed up displaying. Basically, towers could never be behind enemies, even when that enemy was clearly in front of that tower. Same for the player. So I had to re-work our logic to not use Groups but lists, and use Groups as display layers. A bit confusing.

Overall, I was satisfied with Phaser and I want to use it again on my next Jams. Hopefully I will take some time to fix the few bugs we found during the development of Michell in Hell!

I want to finish this article with a big thank you to Caroline, Maxime, Pierre-Etienne and Rémi who made this game with me. I really enjoyed this weekend with you, and hopefully you did too!

...

En avril, JDLL et Game Jam #6 à Lyon

Hello !

Voici les événements lyonnais auxquels je participe en avril.

Game Dev Party - Game Jam #6

GDP Jam #6 Tout d'abord, l'association Game Dev Party organise sa 6e Game Jam le week-end des 4, 5 et 6 avril (du vendredi soir au dimanche soir). Le thème sera New York, thème inspiré du festival Hallucinations Collectives dont nous sommes partenaires pour cette édition. On vous attend nombreux pour cette nouvelle Jam, on a hâte de voir ce que vous allez créer et on a envie d'être, comme à chaque fois, émerveillés par votre imagination et votre talent. La Jam se déroulera à l'école e-artsup, au 20 rue Jules Brunard dans le 7e, elle est ouverte à tous sur inscriptions, et le public est invité à venir dimanche soir à partir de 18h à la démonstration des jeux qui clôturera le week-end.

Comme la dernière fois, nous organisons une soirée démo après la Jam. L'objectif est de réunir les créateurs de jeux et un public aussi varié que possible, afin de les mettre en contact, de tester les jeux et de passer une bonne soirée. La Maison Pour Tous - Salle des Rancy nous accueillera à nouveau, au 249 rue Vendôme, Lyon 3e, à partir de 19h et jusqu'à environ 21h. N'hésitez pas à venir voir ce que les jammeurs peuvent faire en un week-end !

Tous les détails sur la Game Jam #6.

Journées Du Logiciel Libre 2014

Également à la Maison Pour Tous, les JDLL 2014 auront lieu le week-end des 12 et 13 avril. J'y donnerai deux conférences le dimanche :

Les dangers de la centralisation sur le Web

Une conférence grand public sur la tendance à la centralisation sur le Web. J'y expliquerai grossièrement ce que sont l'Internet et le Web, ce qu'est la centralisation et quels sont ces dangers. Nous verrons également qui sont les principaux acteurs de cette tendance, quelles sont leurs stratégies, et surtout, quels sont les moyens de sortir des enclos dans lesquels ils veulent nous enfermer.

Il faut enseigner l'Internet aux adultes

L'Internet a débarqué dans nos vies à une vitesse folle, et beaucoup d'entre nous ont appris à s'en servir sur le tas. Or l'Internet, comme tout outil, peut se révéler dangereux s'il est mal utilisé. Cette conversation (plutôt que conférence), destinée à un public ayant une connaissance technique de l'Internet, vise à faire prendre conscience que nous devons expliquer ce qu'est cet outil, comment il fonctionne, et quelles en sont les limites, aux gens qui nous entourent.

Le planning des JDLL n'est pas en ligne à l'heure où j'écris ces lignes, mais il devrait être publié dans le courant de la semaine. Ce week-end sera l'occasion de rencontrer beaucoup d'acteurs du libre, de Lyon ou d'ailleurs, et de découvrir un univers qui s'il vient d'un monde technique, peut apporter beaucoup à tous les niveaux de nos vies. Mozilla aura bien évidemment un stand, et j'ai ouïe dire qu'une conférence sur FirefoxOS sera organisée.

...

Expériences numériques, ce samedi à Lyon

Samedi 11 janvier 2014, l'Espace Public Numérique de la Maison Pour Tous - Salle des Rancy accueillera la 12e édition de ses Expériences Numériques. Au programme de cette journée :

  • des conférences d'Illyse, le FAI associatif lyonnais ;
  • une "Install Party" de l'ALDIL ;
  • de la musique assistée par ordinateur ;
  • du cinéma et des effets spéciaux ;
  • du mobile, de la tablette...

Et bien entendu, une bonne ambiance et des rencontres précieuses avec des passionnés ! Pour plus de détails, lisez le le programme complet (pdf), ou rendez-vous sur le site de l'Espace Public Numérique de la MPT.

Expériences Numériques #12
samedi 11 janvier, de 10h à 19h
entrée libre et gratuite
249, rue Vendôme, Lyon 3e

...

Où est mon shaarli ?

Il est là !

Shaarli, un petit logiciel Web créé par sebsauvage, est un outil de "bookmarking", à l'origine censé être un concurrent libre et auto-hébergé de delicious. Sauf qu'avec la puissance du RSS et du libre arbitre, les gens (dont sebsauvage lui-même) se sont mis à l'utiliser plus comme un outil de partage de liens, un peu comme on utilisait twitter à l'origine (avant que ça ne soit pollué par des conversations futiles). Le tout est installable sur n'importe quel serveur Web (c'est codé en PHP), ça se configure très facilement et ça s'utilise tout aussi facilement. Pour plus d'informations, visitez la page Shaarli sur le wiki de sebsauvage.

Et pour le plaisir, les shaarlis des copains :

waldo-y-u-no.jpg

Et si vous en connaissez des qu'ils sont biens, qu'ils sont bons, qu'ils sont plein de bonnes choses, n'hésitez pas à les partager dans les commentaires.

...

Mozilla Game Jam Paris 2013 - les jeux !

Ça y est, la Mozilla Game Jam Paris 2013 est terminée ! Comme annoncé samedi, ce sont cinq jeux qui ont été créés par nos cinq équipes. Et même un peu plus, comme avec le verrez dans la suite de cet article. Le bilan est très positif : il semble que les gens aient tous apprécié l'événement, chaque équipe a pu présenter un jeu jouable, et le niveau était plus élevé pour une première Jam[1].

Quelques petits points négatifs tout de même : une vingtaine de personnes ne sont tout simplement pas venues, sans prévenir ni annuler au préalable. Si c'est décevant pour les organisateurs, c'est aussi peu respectueux, notamment parce que nous nous sommes engagés à fournir de la nourriture à tous les participants (et à manger pour 30 personnes ce n'est pas pareil que pour 50). Heureuseument, nous avons pu revoir les quantités avec nos fournisseurs, et nous n'avons pas gaspillé. Autre événement regrettable, une personne qui semble-t-il voulait venir voir la Jam et aurait été insultée : nous lui avons présenté nos excuses, mais ce qu'il s'est passé n'est pas clair.

Comme toujours, les éléments négatifs semblent prendre le pas sur le positif, alors je tiens à le rappeler (autant aux lecteurs qu'à moi-même) : cet événement a été un succès ! Nous sommes motivés pour continuer à en organiser, et je vous tiendrai informés ici de nos prochaines Jam parisiennes (et lyonnaises, puisque la GDP a annoncé sa Jam #5 ! ).

Trève de bavardages ! Voici les jeux !

Spaceship Mercenaries

Par les Power Rangers (Émilien (dev), Gaëtan (dev), Jean-Marie (dev), Sann-Rémy (dev), Jacky (dev), André (graphiste) et Mickaël (dev)).

Le jeu tourne sur toute plate-forme, mais est pensé pour les appareils "touch" puisqu'il se joue en un contre un sur le même écran, en utilisant le multitouch.

Jouer au jeu

spaceship-mercenaries.png

Game.random()

Par les Semi-croustillants (Thibault (dev), Benjamin (dev), Valentin (dev), Christophe (dev), Guillaume (graph) et Wilko (dev)).

Les Semi-croustillants trouvaient que faire un seul jeu, c'était un peu trop facile, alors ils en ont fait cinq ! Tous se jouent bien sur PC, je n'ai pas testé sur mobile.

Jouer au jeu
Télécharger le jeu (.rar)

game-random.png

Syracuse

Par les Deadly Worms (Benjamin (dev), Mourdjen (dev), Maxime (dev), Clément (dev) et Federico (dev)).

Le jeu tourne sur PC, mais n'est pas adapté pour les petits écrans de nos appareils mobiles. Il faut aligner les formes pour stopper les bateaux qui avancent vers l'île à la manière d'un bejeweled.

Jouer au jeu
Télécharger le jeu (.zip)

syracuse.png

Jankenimals

Par les BN (Alvin (dev), Gwenael (dev), Gabin (dev) et Yves (musicien, graph)).

Pour PC uniquement, puisque le jeu demande d'appuyer sur des touches de votre clavier pour choisir votre attaque au Janken. Les touches sont indiquées en haut de l'écran, et sont <A>, <Z> et <E> pour le joueur de gauche et <7>, <8> et <9> pour le joueur de droite.

Jouer au jeu

jankenimals.png

Gwhack-a-mole

Par les Gwhackamole (Alexandre (dev), Rémi (dev, musicien), Johann (dev), Hugo (dev) et Nicolas (graph)).

Jouable sur toutes plate-formes, mais c'est optimisé pour tablettes et autres appareils multitouch puisqu'il faut appuyer sur autant de boutons que possible pour remonter plus de taupes à la fois et donc faire plus de points. Le maximum connu pour le moment est autour des 1300 points.

Jouer au jeu
Voir les sources sur github

gwhackamole.png

Notes

[1] J'ai noté sur les Jam organisées par la Game Dev Party que le niveau monte de Jam en Jam, grâce au noyau dur des participants réguliers qui apprennent à chaque fois et "éduquent" les nouveaux venus.

...

La #MozJam2013 est en cours

la-jam-vue-du-haut.jpg

Ce week-end, Clara, Nicolas, Paul et moi-même organisons dans les locaux parisiens de Mozilla la Mozilla Game Jam Paris 2013. Petit rappel du concept : on enferme des passionnés ensemble pendant 48 heures, on secoue un peu, on les mélange, et on les regarde faire des jeux. À la fin, on les libère et on regarde ce qu'ils ont fait : souvent, on y découvre de petites merveilles, et on s'étonne de voir ce que des gens motivés peuvent faire en si peu de temps !

Ce sont donc 26 personnes qui sont venues créer des jeux Web avec nous ce week-end. Une grande majorité de développeurs pour cette première Jam made in Mozilla, avec trois musiciens et trois graphistes. Cinq équipes se sont constituées ce matin, et nous espérons donc pouvoir présenter cinq jeux d'ici la fin du week-end. Les démos sont prévues dimanche à partir de 18 heures, on essayera de faire du live tweet sur le mot-dièse #mozjam2013. Et on vous présentera bien entendu plus en détail tous les jeux, avec si possible des liens pour les essayer vous-même !

Voici donc les cinq équipes et leurs projets :

Spaceship Mercenaries, par les Power Rangers

power-rangers.jpg

Équipe constituée de Émilien (dev), Gaëtan (dev), Jean-Marie (dev), Sann-Rémy (dev), Jacky (dev), André (graphiste) et Mickaël (dev).

Spaceship Mercenaries est un jeu de duels tactiques en local sur le même appareil (l'équipe vise les téléphones) dont l'objectif est de détruire le vaisseau de l'adversaire en utilisant les pouvoirs de son propre vaisseau. Chaque joueur a un panel de trois actions qu'il peut déclencher quand il veut, mais qui demandent de l'énergie, et l'énergie représente aussi la vie du joueur. Il faut donc utiliser les actions avec parcimonie et au bon moment, en fonction des actions de l'adversaire.

Game.random(), par les Semi-croustillants

semi-croustillants.jpg

Équipe constituée de Thibault (dev), Benjamin (dev), Valentin (dev), Christophe (dev), Guillaume (graph) et Wilko (dev).

Le but des Semi-croustillants est de créer une plateforme de mini-jeux, avec un bouton qui permet de choisir un jeu au hasard. Le but est d'avoir une grande variété de mini-jeux funs et faciles à comprendre. Par exemple : un snake, un asteroids, un space invaders... Objectif pour la fin du week-end, avoir une dizaine de petits jeux jouables.

Syracuse, par les Deadly Worms

deadly-worms.jpg

Équipe constituée de Benjamin (dev), Mourdjen (dev), Maxime (dev), Clément (dev) et Federico (dev).

Syracuse serq un genre de match 3 / bejeweled qui tire partie des coordonnées des formes afin d'introduire une nouvelle dimension au gameplay. Contexte : le joueur est sur l'île de Syracuse, et doit se défendre d'une invasion de bâteaux romains. La grille de jeu représente l'île, et les bâteaux s'approchent de l'île en suivant des lignes. En créant des formes dans l'île, on détruit le ou les bâteaux qui sont dans l'axe de cette forme.

Janken, par les BN (Bestial Nigga)

jankies.jpg

Équipe constituée de Alvin (dev), Gwenael (dev), Gabin (dev) et Yves (musicien, graph).

Les BN ont choisi de créer un jeu de combat basé sur le classique pierre-feuille-ciseaux. Le fait de gagner à pierre-feuille-ciseaux permet d'attaquer son adversaire. À chaque fois qu'un joueur attaques, sa barre d'énergie augmente jusqu'à déclencher une attaque spéciale plus puissante, mais qui nécessite la réussite d'un mini-jeu. Il y aura plusieurs personnages avec des statistiques différentes (énergie qui monte plus vite, attaque spéciale plus dure, etc. ).

TipTaupe LapTaupe, par les Gwakamole

gwakamole.jpg

Équipe constituée de Alexandre (dev), Rémi (dev, musicien), Johann (dev) et Hugo (dev).

Les Gwakamole ont décidé de reprendre le classique jeu de la taupe (Whac-A-Mole en anglais) mais du point de vue de la taupe. Les joueurs devront donc essayer de survivre aux attaques du marteau. Le jeu sera multijoueur sur un même appareil (d'abord pour tablettes, avec une compatibilité PC). Le but est de survivre le plus longtemps possible, et plus que les autres. Le gameplay n'est pour l'instant pas bien défini mais va s'affiner au fur et à mesure.

On leur souhaite à tous bien du courage, et on espère voir de beaux jeux demain soir pendant les démonstrations.

...

- page 1 de 14