Wednesday, 3 April 2013

Easily editing a PDF file on Linux

I work for a tech company, and yet I regularly need to manually sign digital files. What's the obvious way of doing that? Here it is:

  1. Print your file
  2. Sign your file
  3. Scan your file

That doesn't sound right. There must be some other way of doing this without wasting paper and ink, and without the pain of all those steps. Well, turns out there is one! It took me time to find, so I'm sharing it here, hopefully it will help others. The cool thing about this technique is that you probably already have the software that is required. Introducing... LibreOffice Writer! Yep, the Microsoft Word equivalent. You will need an extension though, called libreoffice-pdfimport. Install it simply with sudo apt-get install libreoffice-pdfimport and you should be good. Then the steps become:

  1. Make an image of your signature
  2. Open your PDF file with Writer, insert the image wherever you want, export as PDF
  3. Profit

Here are a few good points about this technique: first, your PDF file doesn't get turned into a flat image. Second, you can do a lot more than just adding an image. And third, it is much easier than using software like pdfedit.

For more details about how to use LibreOffice Writer and for the source of this post, please read Signing a document with an image in Ubuntu 12.10.

Friday, 28 January 2011

Quelles sont mes motivations ?

Je suis en cours, là. Et la question est : "quelles sont vos motivations pour travailler ?" Sous entendu, en entreprise, puisqu'on est dans un contexte d'entretien de recrutement. 

Bon, le prof est avec un autre groupe, on s'ennuie un peu, alors hop, j'en profite pour mettre quelque chose ici. Je vais donc répondre à cette question. Pas évidente, d'ailleurs. Si on n'y a jamais réfléchi posément, comme c'était mon cas il y a 30 minutes, on ne sait pas clairement ce qui nous motive.

Première approche

Ma première réponse était : faire des choses qui me font plaisir. D'accord. "Mais qu'est-ce qui vous fait plaisir ?", rétorque le recruteur. Bonne question. Effectivement, ça demande un peu plus de réflexion, pour rendre les choses explicites, et pour bien ressortir ce qui nous motive au fond.

Make the world better

Il y a deux choses qui me motivent : tout d'abord, rendre le monde meilleur. Je veux travailler sur des projets qui ont pour objectif d'améliorer la vie de l'Homme, d'améliorer nos sociétés, d'améliorer notre monde. Ça peut être quelque chose de simple : le plombier améliore la vie de ses clients en réparant leur intérieur. Mais ça peut aussi aller plus loin, avoir un impact plus fort, sur plus de gens. Il y a des gens qui travaillent pour les sans-abris, d'autres pour les gens en situations difficiles dans des pays comme le Burkina-faso ou Haïti. 

Dans le domaine de l'informatique, et plus précisément du Web puisque c'est ce qui m'intéresse, il y a diverses façon de rendre le monde meilleur. Mozilla par exemple rend le monde meilleur, le monde du Web en tout cas. (Note : oui je postule chez Mozilla en ce moment :D) Le projet Diaspora tente de rendre le monde meilleur en corrigeant les défauts de ses concurrents (Facebook principalement). La majorité des projets libres ont pour but d'améliorer le monde, chacun à sa manière, chacun avec son impact

Indirectement, j'ai besoin d'une certaine éthique. J'apprécie plus de travailler sur des outils libres, ouverts, respectueux de l'utilisateur. Mais là on entre dans des débats un peu plus profonds que mes motivations... ;)

Le plaisir

La deuxième chose qui me motive, c'est le plaisir. Pour être motivé dans mon travail, j'ai besoin de prendre du plaisir à faire ce que je fais. Et pour prendre du plaisir, j'ai besoin d'être créatif. J'ai besoin de développer, de créer de belles choses. Je parle de beauté dans un sens très large. Un site Web peut être "beau" autrement que par son design : l'ergonomie, les fonctionnalités, l'originalité. Créer des choses dont on peut dire "ouah, ça c'est cool" ou "ça c'est balèze", ça me fait plaisir.

Apprendre me fait plaisir aussi, si j'y vois un intérêt personnel, si ce que je vais apprendre va me permettre de créer de belles choses. Apprendre le JavaScript me permet de créer des jeux Web, donc apprendre JavaScript, c'est cool et ça me fait plaisir. 

Bon. Je sais pas si ça peut apporter quelque chose à quelqu'un. Mais c'était intéressant d'avoir cette réflexion.

Allez, à bientôt les loulous ! :)

Friday, 16 April 2010

Gaëlle-Marie Zimmermann de ZoneZeroGene, une interview avec du vrai cul dedans

Salut mes p'tits poussins ! 

Il y a quelques mois, je vous avais présenté ZoneZeroGene, un "bon site de cul" comme je le disais (et comme Google me l'a souvent rappelé ! \o/ ), par le biais de LaPeste. J'ai suivi ce site depuis, et je dois avouer que les choses ont bien changé, et ce principalement par le fait de cette même Peste. 

De son vrai nom Gaëlle-Marie Zimmermann, ma MILF préférée (après ma mère) a accepté de répondre à quelques unes de mes questions...

AG : Bonjour La Peste ! Peux-tu te présenter à mes chers et adorables lecteurs ?

GM : Je suis une pisse-copie écriveuse du ouèbe absolument infréquentable, également appelée "pseudo-journaleuse de merde" par certaines collègues journalistes-pour-de-vrai, tu sais, celles qui ont un orgasme à chaque fois qu'elles contemplent leur carte de presse. Non, plus sérieusement, je suis chroniqueuse, auteur, et j'écris également des livres (mon dernier est sorti au mois de mars). Je travaille également pour la presse écrite, notamment dans le cadre d'une collaboration régulière avec le magazine Sensuelle, dont la rédactrice en chef est Mélanie Courtois, une nana géniale qui a monté son magazine sans avoir un empire de presse sous le coude, et sans autre soutien que son énergie, sa conviction, et son envie de briser un peu les codes établis.

A la base, j'ai une formation juridique (attention, ça va être super excitant : master 1 droit privé), et au-delà de la psycho-sexo qui est mon domaine de prédilection, je m'intéresse également à tout ce qui a trait aux modèles économiques émergents sur le web, et aux enjeux sociologiques de ce que les penseurs 2.0 appellent "la révolution numérique". J'ai d'ailleurs bossé sur le dernier poster print de SFR player, qui aborde ce thème.

A côté de ça, j'ai 36 ans, je suis mariée et j'ai deux enfants, un fils de 11 ans et une fille de 9 ans et demi. Et, chose souvent considérée comme une sorte de tare absolue, je vis toujours avec le père de mes enfants, notre couple étant une sorte de concept surréaliste et fort peu urbain, puisque nous sommes ensemble depuis 15 ans. Un truc de ouf. Je sais, c'est honteux. [Evidemment, tout ceci n'est qu'une couverture destinée à marginaliser mon statut social : il va de soi que derrière cette apparente respectabilité, je suis une dégénérée, et sans aucun doute une obsédée sexuelle (il paraît que pour écrire des cochonneries pareilles on doit obligatoirement être une affolée de la bite).]

AG : Qu'est-ce que ZoneZeroGene ? Quel est son objectif ?

GM : C'est un mag en ligne (agence JS Web Production), consacré à la sexualité, et où les lecteurs ne sont jamais pris pour des cons. Lorsque j'ai commencé à écrire mes premières chroniques (en 2007, sur mes blogs personnels), mon objectif était de lutter contre le formatage médiatique du cul qui est monnaie courante dans la presse féminine. Lire des conneries préfabriquées m'avait donné envie de proposer autre chose, et de parler de sexe en sortant des carcans habituels. En gros, j'appelle une chatte une chatte, et j'évite de raconter des imbécillités.

ZoneZeroGene s'inscrit dans une démarche de "parler vrai", sans dramatiser ni frelater le propos. Le cul, c'est une source de plaisir, et parfois une source de questionnements, voire d'angoisses. Il y a moyen de fournir de l'info, de la réflexion, tout ça sur un ton léger, sans s'abaisser à produire la soupe industrielle habituellement fourguée par la presse féminine (oui, la presse féminine et moi, c'est une grande histoire d'amour). Pour autant, les articles de ZoneZeroGene ne sont pas des billets d'humeur improvisés : sous le côté "rigolons ensemble", le propos est construit, et tout est sérieusement documenté.

AG : Comment es-tu arrivée chez ZZG ? Quel est ton rôle sur ce site ?

GM : Je suis la directrice de publication du site. Au départ, je vendais simplement des articles à ZoneZeroGene, en tant que pigiste. A l'époque, je travaillais pour plusieurs supports (papier et web), mon premier bouquin était sorti en février 2009, et j'achevais la rédaction du second. J'étais également responsable du nouveau magazine en ligne de la société Yoba, mais la collaboration touchait à sa fin, comme prévu initialement. Je cherchais donc un nouveau projet dans lequel m'investir, et j'ai trouvé le concept de ZoneZerogene plutôt sympa, bien qu'encore balbutiant.A mon sens, le site méritait d'être repensé, et le concept ne me semblait pas tout à fait abouti. Mais il y avait de l'idée...

J'ai donc commencé à leur vendre des articles. Lorsque le propriétaire de l'agence a souhaité remanier le fonctionnement du site, il m'a demandé si j'étais intéressée par le poste de directrice de publication. Il m'offrait de travailler dans des conditions optimales, et après en avoir discuté avec lui, j'ai compris qu'il n'exigerait jamais que l'on aille vers un moins-disant éditorial : esprit d'ouverture, refus d'une ligne éditoriale hétérocentrée, liberté de ton, tout était possible, alors je n'ai pas hésité : j'ai accepté l'offre. C'était une belle occasion de faire ce que j'aime en gardant une marge de manoeuvre honnête.

AG : J'ai découvert ZZG à ses débuts, grâce à toi d'ailleurs, et je dois dire que les choses ont bien changé. Au commencement, il y avait pas mal de rubriques, un contenu bien plus hétéroclite qu'actuellement. Par exemple, la chronique du Docteur H., les actus culturelles... Que sont devenues ces rubriques ? Quels choix ont été faits et pour quelles raisons ?

GM : Au départ, le site était conçu comme une sorte d'agrégateur de contenu, et alimenté par des reprises de news déjà parues ailleurs. Ca ne présentait qu'un intérêt limité pour le lecteur. Par ailleurs, les rubriques avaient été conçues en tant que contenant, pour que ça en jette, mais les alimenter était difficile et pas toujours pertinent au regard de ce que le web offre en matière de publications dans les thématiques sexo. Par conséquent, il a fallu concevoir une nouvelle ligne éditoriale, et réaliser une véritable étude de "marché", ce que je mets entre guillemets puisque l'objectif était simplement de faire en sorte que le concept de ZoneZeroGene soit convenablement exploité et trouve son lectorat. Ce qui plaisait moins a donc été mis hors ligne, et nous avons décidé qu'il était inutile de proposer de l'actu "en doublon". Quel est l'intérêt de fournir de la brève qui a déjà été mise en ligne ailleurs, et de façon très pertinente ?

ZoneZeroGene propose aujourd'hui un contenu original, décalé, et souvent drôle. Par ailleurs, nous ne sommes les concurrents frontaux de personne, pour deux raisons : premièrement, nous ne sommes pas une grosse structure, et deuxièmement nous nous inscrivons dans une démarche de complémentarité. Nos partenaires, notamment Rue69, avec qui nous entretenons des relations très amicales, le savent et nous considèrent donc avec bienveillance.

AG : Qu'envisagez-vous pour l'avenir de ZZG ? Quelles sont tes intentions personnelles ?

GM : Le choix a été fait de ne pas monétiser violemment et sauvagement le site dès le départ. Nous prenons notre temps, et cette façon de faire les choses est tout à l'honneur de l'agence propriétaire du site (Js Web Production). Nos projets sont confidentiels pour l'instant, mais le site fonctionne et fonctionnera toujours de façon propre et transparente. Par exemple, nous ne faisons jamais appel à de la collaboration bénévole, ce qui est une dérive courante sur des sites qui se prétendent "collaboratifs" ou "participatifs" : sur ZoneZeroGene, on ne mange pas de ce pain-là.

J'estime en effet que sur un support en ligne, trois options peuvent être envisagées : soit le site est purement bénévole et dans ce cas tout le monde écrit gratuitement, et il n'y a aucun objectif de rentabilité. Soit le site envisage éventuellement de se monétiser et les profits seront répartis entre les contributeurs initialement bénévoles, de façon équitable. Soit le site est un produit financé par un propriétaire qui, de façon transparente, envisage une rentabilité future. Dans ce dernier cas, il n'y a pas à discuter, j'estime que le contenu se paie. Tous les pigistes qui écrivent sur ZoneZéroGene sont rémunérés. Ca me semble un minimum.

De mon côté, j'espère poursuivre cette collaboration le plus longtemps possible, et je continue à écrire sur d'autres supports, mes deux domaines restant la sexo et psycho-sexo d'une part, et le web en tant que modèle économique et révolution sociale d'autre part. Je n'ai plus trop le temps d'alimenter mes blogs mais je ne désespère pas de retrouver quelques moments pour écrire à titre de loisir, et reprendre notamment mes chroniques vipérines, assassines et caustiques. Ca me manque de ne plus faire la langue de pute. J'ai également trois autres bouquins en projet, et un tas d'idées en attente. Bref, j'ai de quoi m'occuper.

J'aime beaucoup le passage sur les sites collaboratifs ou participatifs, puisque c'est exactement ce que je fais avec ideonimbus et programmateur ! Mais bon, à ma décharge, je ne monétise pas du tout ces sites. Pour le reste, je suis d'accord avec Gaëlle-Marie sur les trois options pour les supports en ligne : si on veut faire de l'argent avec de la production de contenu, il faut rémunérer les rédacteurs, de quelque façon que ce soit. 

Bon, tout ça pour dire que si vous voulez lire des articles sur le sexe pertinents, intelligents et drôles, lisez ZoneZeroGene !

Belle journée à vous ! :-)

Monday, 12 April 2010

Gimme an iPad so I can give you one

Salut les gens ! 

Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas devenu un "Apple addict" ou autre fanboy de la marque à la pomme. Simplement, il y a en ce moment un concours organisé par Vodeo.tv pour gagner un iPad. Et il se trouve que j'ai justement besoin d'un iPad pour mon plan de conquête de l'univers.

Comme je suis prêt à tout pour devenir votre maitre à tous, et que cela augmente mes chances de réussite, voici une infâme pub pour ce concours : va donc jouer pour gagner un iPad ! (Ou pas, d'ailleurs, comme ça j'aurais plus de chances de le gagner... )

Pour info, je ne désire pas cet objet pour ma pomme (lolilol) mais dans un but un poil moins égocentrique. Enfin quoique, p'tet que quand je l'aurais entre les mains je cèderais au serpent et que je croquerais la pomme (re-lolilol). 

Bonne journée les poilus, et les autres aussi !

Monday, 22 March 2010

Et si tu n'me follow pas...

Quoi ??? Tu ne connais pas encore JCFrog ? Le grand, le beau, le savoureux JCFrog ? Va vite lire son blog, suis-le sur Twitter, deviens fan de lui sur Facebook, tu fais ce que tu veux mais t'as pas le droit de l'ignorer ! ;-)

Friday, 12 February 2010

[FastBillet] Avortement : droit au choix

Bonjour ! 

Un billet rapide et un poil hors sujet (mais j'm'en fous, j'fais c'que j'veux avec mon blog ! ). Je tiens juste à signaler que je soutiens pleinement l'initiative de Gaëlle-Marie Zimmermann pour le respect du droit au choix de l'avortement

En réponse à l'émergence de site usant de techniques douteuses pour jouer sur la faiblesse des jeunes femmes qui se renseignent sur l'avortement, La Peste a lancé le site sos-ivg.net. Ce site présente, sans prise de position aucune (sauf celle du respect de la loi française, qui donne le droit au choix), des informations sur l'interruption volontaire de grossesse, la contraception, les centres de conseil, les démarches à faire pour un avortement, etc. 

Je vous invite à visiter ce nouveau sur l'avortement, et si vous souhaitez en savoir plus sur la démarche qui a amené à sa création, voici les liens à lire : 

Je vous souhaite à tous une bien belle journée ! 

Wednesday, 13 January 2010

Bonne année 2010 !

Ce qui est bien en France, c'est qu'on a un mois entier pour souhaiter la bonne année. Du coup, j'ai eu le temps de faire une petite carte, que j'espère originale et sympathique, pour vous souhaiter à tous une bonne année 2010 ! 

Cliquez pour agrandir...

Florence et moi vous souhaitons donc une très belle année, pleine de réussites en tous genres, de déviances sexuelles, de rebondissements, d'animaux et de crème pâtissière ! 

Bonne journée à tous ! :)

Monday, 28 December 2009

[Musique] Eléphant, de la douceur dans tes oreilles

Salutations !

Il m'arrive un truc chouette : on m'a contacté pour que je fasse la promo d'une jeune artiste ! Cool, ça veut dire que mon blog a un intérêt pour certains ! :D

Bon, du coup, j'vais vous parler de musique aujourd'hui. Je vous présente donc Eléphant, une jeune chanteuse parisienne (qui est également comédienne d'après ma source). Elle est auto-produite, fait ses débuts comme beaucoup aujourd'hui sur MySpace, et vous propose de découvrir pour l'instant trois chansons. L'une d'elle, Lisa, a même son propre clip, que je vous invite à regarder : 

Elephant - "Lisa" from Tracemaker on Vimeo.

C'est bien réalisé, c'est frai, c'est agréable : j'aime bien ! :) Je trouve que la qualité est vraiment là, et si le chant surprend un peu au début, on apprécie rapidement (un peu à la manière de Coeur de pirate, d'ailleurs... ). Rendez-vous sur le profil MySpace d'Eléphant pour écouter ses autres chansons. 

Evidemment, j'ai parlé technologie et innovation dans la distribution de la musique avec la personne qui m'a contacté, et il m'a dit que pour l'instant, seuls le MySpace et le clip permettent d'écouter Eléphant, mais il y aura bientôt d'autres moyens d'obtenir sa musique. J'espère que, comme je l'ai proposé, on pourra télécharger certains de ses titres sur les réseaux Peer to Peer (bittorrent principalement), ou encore qu'un modèle similaire à celui utilisé par Radiohead pour leur album In Rainbows (cf. Pourquoi, et comment, acheter l'album de Radiohead). Je pense que c'est la meilleure voie à suivre pour un artiste auto-produit. Si le talent est là, les différentes sphères Internet (blogosphère, twittosphère... ) suivront, et le succès sera au rendez-vous, j'en suis sur. 

J'espère qu'Eléphant rencontrera le succès, et que vous serez nombreux à écouter sa musique ! Bonne chance à elle et aux gens qui l'entourent. 

Bonne journée les loulous ! =)

Liens : 

- page 1 of 3